photo guepier

Guépier

(Merops apiaster)

< Un facteur, lors de sa tournée, trouve par terre un oiseau au plumage multicolore, aux tons très vifs, qui avait probablement heurté une vitre ou un véhicule.

Qu’est ce donc ?
Plusieurs personnes interrogées ne peuvent lui répondre, mais lui conseillent de venir le conduire à BIRDS BAY.
Merci Monsieur d’avoir pris la peine de veiller à cet oiseau.
Heureusement, l'oiseau était simplement commotionné, et après quelques jours de soins, il put être relâché près de l’endroit où il fut trouvé, dans son biotope de prédilection ou il fut aperçu quelques jours plus tard en vol, puis à l’entrée d’un nid.

Identification:

Son dos est feu, la partie ventrale bleu turquoise. La gorge jaune citron est séparée du poitrail par un collier noir. L’œil à l’iris rouge se fond dans une lunette noire s’étendant des tempes jusqu’à la base du bec. Les ailes sont bleu vert, excepté l’extrémité des rémiges qui en vol porte un superbe liseré noir. Les épaules et les couvertures alaires rousses se marient intimement avec le dos. Les rectrices médianes, démesurées, dépassent de la queue et confèrent à l’oiseau une finesse inégalée. En vol, le guêpier est aisément identifiable, c’est une véritable chorégraphie polychrome s’offrant à nos yeux. Sa longueur est d’environ 28cm, de la pointe du bec à l’extrémité de la queue, et son envergure atteint 48cm.

Famille:

Il appartient à l’ordre des coraciiformes, auquel se rattache également le Martin pêcheur, la Huppe fasciée et le Rollier d’Europe.

Nourriture:

La forme de son bec est très frappante. D’une longueur comprise entre 43 et 45mm il présente une mandibule supérieure robuste et incurvée qui de se referme comme une pince sur la partie inférieure mince . Pourquoi ? La majorité des insectes capturés sont venimeux ou munis d’ailes de grande envergure. S’il n’avait le bec aussi long, il risquerait d’être piqué ou d’avoir la visibilité masquée en vol.
Il se nourrit surtout d’insectes appartenant à sept ordres différents : hyménoptères, odonates, homoptères, lépidoptères, coléoptères, diptères et orthoptères qu’il saisit généralement au vol. Deux méthodes sont utilisées: l’affût et le vol continu.

Biotope et nidification:

L’installation des oiseaux est principalement liée à la présence d’une densité suffisante d’insectes et à la proximité de terrains meubles formant des falaises dont la hauteur et l’inclinaison variables sont indispensables à l’élaboration du nid qui est formé par une galerie. Ils fréquentent régulièrement les mêmes sites que les hirondelles de rivages.
Il s’agit bien sur d’un oiseau migrateur, hivernant en Afrique Centrale, il remonte au nord pour se reproduire. Les plaines arides et les zones désertiques sont ses habitats de prédilection. Dans ses quartiers d’hiver, il recherche les bords de lacs, les savanes, les forêts sèches et les espaces cultivés. Il évite généralement les forêts denses.

Évolution du statut du Guêpier d'Europe, Merops apiaster, en Belgique:

Le Guêpier d'Europe est un oiseau méridional, assez fréquent dans le midi de la France, où on l’appelle ‘ le chasseur d’Afrique ». Toutefois, nous pouvons remarquer que la progression des effectifs de Guêpiers vers le nord suit l'évolution du climat depuis ces deux derniers siècles. Les observations et les cas de nidification de l'oiseau en Belgique sont liés aux étés chauds et secs. Ce phénomène a été amplifié depuis le début des années quatre-vingt et nonante. L'observation de Guêpiers d'Europe est une situation qui pourrait devenir de plus en plus courante, car c'est une des espèces susceptibles de réagir positivement au réchauffement climatique. Depuis les années nonante, 10 cas de nidifications sont connus pour la Belgique.

guepier

Pour plus de détails:

JACOB, J.-P. & MATGEN, O. (2000) – La nidification du Guêpier d'Europe (Merops apiaster) en Wallonie et le statut de l'espèce en Belgique. Aves, vol. 37: 1-32.
Alain Christof: Le Guêpier d’Europe (Collection Nature)

Birds Bay News N°14, Juin 2002


>Haut de la page