dessin poulailler

Un poulailler à l'épreuve des renards.

Poules et renards ne font pas bon ménage : la volaille enfermée dans un enclos constitue un véritable garde-manger pour le renard.
Cependant, de nombreux ennuis peuvent être évités de façon efficace et bon marché avec un poulailler à l'épreuve des renards! Les enclos existants peuvent être adaptés assez facilement pour offrir une protection efficace.
Pour que le poulailler soit totalement protégé contre les renards, il convient de prendre les précautions suivantes :

  • Comme les renards chassent principalement la nuit, le mieux est d'enfermer les poules dans une petite cabane. Celle-ci doit être placée au moins à 30cm du sol.
  • Le poulailler doit être entouré d'une clôture solide de 1,9m de haut, avec des mailles de 3 à 4 cm maximum, le fil doit être placé de préférence à l'extérieur des poteaux.
  • Les 40 cm au sommet de la clôture doivent être pliés vers l'extérieur, pour former un angle de 20 à 30°.
  • Pour éviter que les animaux ne creusent sous la clôture, il convient de poser au sol, le long de la clôture, côté extérieur, un treillis, des dalles ou des planches sur 40 cm de large.
    Eventuellement on peut aussi enfouir la clôture des nouveaux poulaillers à 50 cm dans le sol.

Ci dessous, quelques conseils extraits de l’article documentaire sur les renards :

Mes animaux domestiques sont-ils en danger ?

Lorsqu’un renard pénètre dans le territoire d’un chien ou d’un chat, il est clairement en position désavantageuse : les renards sont des animaux « sauvages », ils ne peuvent se permettre de se blesser dans un combat avec un chien ou un chat. Généralement, les confrontations bruyantes sont le fait d’un renard en fuite poursuivi par un chat, et non l’inverse.

Quelques bons conseils

  • En promenade, tenez votre chien en laisse
  • Evitez de quitter les sentiers lors de vos promenades en forêt, surtout à la période des mises bas.
  • Roulez lentement sur les routes autorisées à la circulation en forêt, pour ne pas écraser d’animal.
  • En zones urbaines, ne laissez pas traîner de la nourriture dans les jardins.

Si vous êtes face à un renard blessé :

  • Ne pas l’effrayer.
  • Signalez toujours sa présence aux gardes forestiers les plus proches ou aux forces de l'ordre.
  • Si l’animal gît sur la rue, vous pouvez essayer de le couvrir, ce qui l’aidera à garder sa chaleur.
  • Si vous ne pouvez le laisser à cet endroit, vous pouvez le déplacer mais en le manipulant le moins possible; dans ce dernier cas, protégez-vous d’éventuelles morsures, les dents d’un animal sauvage ou pas sont toujours source d’infection.

>Haut de la page