chouette

Premiers soins

Quelques conseils pour donner les premiers soins.

PLUS VITE IL RECEVRA UN TRAITEMENT APPROPRIE, PLUS IL AURA DE CHANCES D'ETRE RENDU A LA NATURE.

< Pulli (jeune oisillon) de Chouette Hulotte.

Observez son comportement:

A-t-il réellement besoin d'être secouru?

Attention aux jeunes en apparence abandonnés, mais qui sont encore suivis par leur parents.
Les jeunes oiseaux peuvent être pris en main sans aucun problème et remis au nid quand cela est possible. Dans le cas d'un jeune mammifère sauvage, s'il est indispensable de le toucher, se frotter d'abord les mains dans du thym ou de la terre.

Si vous devez le secourir:

  • Enfermez votre protégé de préférence dans une boîte en carton.
  • Gardez le dans un local clos, sombre et aéré.
  • Evitez toute manipulation inutile.

Nourriture:

Il est important de pouvoir déterminer correctement son espèce, car son régime alimentaire en dépendra.
Le lait consommé généralement par l'humain ne convient pas pour les mammifères sauvages, et encore moins pour les oiseaux.
La pâtée pour chat est appréciée de bien des animaux, ainsi que le jaune d'oeuf, la viande de boeuf, les vers de farine, les fruits...
Les granivores recevront des graines qui leur sont appropriées.

Fractures:

En cas de fracture, afin de ne pas en aggraver l'état, le membre blessé doit être maintenu.
Immobilisez sommairement une aile fracturée en la tenant en position naturelle à l'aide de papier collant (le sparadrap est indécollable sur les plumes).
Le succès de la consolidation sera d'autant plus grand que l'intervention aura lieu sur une fracture récente.

Oiseaux mazoutés:

Si un oiseau est mazouté, il faut en priorité l'empêcher d'avaler du mazout en se lissant les plumes. Pour cela, on emballe son corps dans un morceau de tissu, en laissant juste dépasser sa tête .
S'il ne peut être rapidement acheminé vers un centre de revalidation, il faudra le laver dans un bain à +/-40° additionné de détergent vaisselle qui sera renouvelé jusqu'à ce que l'eau soit claire, et suivi de nombreux rinçages. Il sera gardé au chaud jusqu'à séchage complet.

Attention:

photo serres

Si vous trouvez un héron, méfiez-vous particulièrement de son bec. Maintenez lui la base de la tête, pour qu'il ne puisse vous atteindre.

Pour saisir un oiseau de proie, protégez toujours vos mains. Couvrez lui la tête, il se débattra moins.

Ne craignez pas son bec mais prenez garde aux serres ! En raison de leur forme elles peuvent causer de vilaines blessures difficiles à désinfecter.


Rapaces:

(Voir aussi la séction Aider les rapaces)
En ce qui concerne les jeunes oiseaux de proie duveteux que l'on trouve parfois au printemps, deux cas se présentent :

  • RAPACES NOCTURNES : chouettes, hiboux aux pattes emplumées jusqu'aux ongles, aux yeux de face:
    leur sortie précoce est naturelle. Les parents ne sont pas loin. S'ils sont par terre, les percher dans un lieu boisé proche.
  • RAPACES DIURNES : aux doigts jamais emplumés et aux yeux de côté, si le nid est accessible, remettre le poussin auprès de ses frères et s'éclipser.
    Dans le cas contraire, le faire parvenir dans un centre de revalidation.

NE FORCEZ JAMAIS UN RAPACE À BOIRE, il avalerait de travers.
Donnez lui provisoirement de la viande coupée en forme de bâtonnets, préalablement trempée dans de l'eau.
Faites-le parvenir le plus rapidement possible dans un centre de revalidation pour lui donner toutes ses chances !

Tous les rapaces sont intégralement protégés par la loi, leur détention est illégale.

>Haut de la page